Au port de Lorient en janvier 1768.

Départ des vaisseaux pour l’Isle de France

-----------------------------------------------------

 

à Lorient, au mois de janvier 1768 (1)

18 janvier. Lorient est une petite ville de Bretagne que le commerce des Indes rend de plus en plus florissante ... Le Port-Louis est une ville ancienne et déserte.... La noblesse demeure au Port-Louis ; mais les marchands, les mousselines, les soieries, l’argent, les jolies femmes se trouvent à Lorient. ... Il y a trois vaisseaux prêts à appareiller pour l’Ile de France : la Digue, le Condé et le Marquis de Castries. Il y en a d’autres en armement et quelques-uns en construction... »

*

20 février.  Nous n’attendons, pour partir, que les vents favorables. Mon passage est arrêté sur le vaisseau le Marquis de Castries. C’est un navire de huit cents tonneaux, de 146 hommes d’équipage, chargé de mâtures pour le Bengale ... »

*

A bord du Marquis de Castries. En mars 1768. Nous sortîmes le 3 à onze heurs et un quart du matin. »

*

Comme l’écrit Bernardin de Saint-Pierre, plusieurs vaisseaux s’apprêtent à appareiller du port de Lorient pour se rendre à l’Isle de France au début de l’année 1768, certains d’entre eux et les hommes qui y ont embarqué ont retenu notre attention.

*

 

L’Heure du Berger & le chevalier Grenier

C’est du 13 octobre 1767 que date l’ordre donné au chevalier Grenier de se rendre à l’Isle de France. Il part de Lorient sur le vaisseau l’Heure du Berger à une date inconnue, et arrive à l’Isle de France le 8 juin (2). Nous savons cependant que, quoiqu'il lui ait été prescrit de prendre à son bord l'abbé Rochon, il appareille sans attendre ce dernier qui embarquera sur la Normande le 19 mars. L’Heure du Berger est destinée à servir aux besoins de la colonie mais Grenier a obtenu avant son départ de pouvoir mener des opérations de découverte lorsque son vaisseau ne sera pas indispensable par ailleurs (3). Dans un premier temps il est envoyé cartographier les côtes de Madagascar avant de pouvoir réaliser le projet qui lui tient à cœur : expérimenter une nouvelle route vers les Indes. Deux missions à suivre :

-        Reconnaissance des côtes de Madagascar par le chevalier Grenier.

-         Grenier et Rochon : la nouvelle route des Indes.

 

*

La Digue & Marion-Dufresne

Le premier février (4), la flûte du Roi, la Digue appareille. Elle est aux ordres de Marion-Dufresne, capitaine de brûlot, à qui ce vaisseau a été confié « pour une opération qu’il doit faire dans l’Inde qui intéresse le service du Roi et celui de la Compagnie ». Après avoir été « extraordinairement contrarié par des calmes », après une relâche de huit jours à Ténériffe à cause du scorbut, il arrive à l’Isle de France le 17 juillet. Deux missions à suivre :

-         La Digue et la Curieuse en mission aux îles Seychelles.

-         Mission de Marion-Dufresne pour rapatrier le Tahitien Poutavery.

*

Le Marquis de Castries & le comte de Maudave

Le 3 mars 1768, le Marquis de Castries appareille après une interminable attente de conditions météorologiques favorables. A bord, Bernardin de Saint-Pierre. Il fait partie des collaborateurs que le comte de Maudave a choisis pour l’accompagner à Madagascar afin d'y créer un établissement. Maudave et Saint-Pierre débarquent à l’Isle de France le 14 juillet 1768, le vaisseau et les passagers ont beaucoup souffert (tempêtes et scorbut), les relations entre Maudave et Saint-Pierre aussi. On s’intéressera à la mission de Maudave à Madagascar.

-         Maudave à Madagascar.


*

La Normande & l’abbé Rochon

Le 19 mars 1768, c’est au tour de la flûte la Normande d’appareiller du port de Lorient ; ce vaisseau est destiné à servir à l’Isle de France, en particulier pour la traite à Madagascar. Il est commandé par M. de Tromelin. Son parent, l’abbé Rochon, astronome de Marine, est à bord, il a été choisi pour accompagner Grenier dans ses missions dans l’Océan Indien. La Normande mouille à l’Isle de France le 23 juillet 1768. Sans prendre le temps de souffler, Rochon est envoyé en mission scientifique à l’île de Madagascar dès le mois d’août ; l’année suivante il ira avec Grenier en mission de reconnaissance vers les Seychelles.

-         Mission scientifique d’Alexis Rochon à Madagascar.

-         Grenier et Rochon : la nouvelle route des Indes.

*


Notes

(1) : Bernardin de Saint-Pierre, Voyage à l’île de France, extraits des lettres II, III, et IV.

(2) : ref. Chelin, p.83.

(3) : Introduction de Mémoires de la campagne des découvertes du chevalier Grenier. (base docu =>année 1769)

(4) : Le journal de bord a disparu, mais dans Voyage à l’Isle de France, B. de Saint-Pierre écrit au 15 juin 1768 : « nous reconnûmes ce vaisseau pour la Digue, flûte du Roi, partie un mois avant nous ». Au SHM de Lorient, 2 P13 : Départ de Lorient le 1er février 1768.

 

*  *  *

Jean-Paul Morel, novembre 2012.

-